Jason Leonard est considéré comme étant l’un des pédophiles les plus dangereux du Royaume-Uni.

Mais l’homme de 37 ans, actuellement emprisonné pour ses crimes, demande maintenant sa remise en liberté pour aller vivre dans un pays où l’âge de consentement est inférieur pour vivre ses pulsions sexuelles à fond.

Jason a dit à la juge Sara Dodd qu’il cherche à vivre une relation avec une personne de 12 à 14 ans et que les pédophiles sont persécutés au même titre que « les homosexuels il y a 40 ans ou les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale ».

« Le cas de M. Leonard est unique. Au cours des 10 années où j’ai assumé ce rôle, je n’ai jamais rencontré un délinquant sexuel qui reconnaît ouvertement ses tendances pédophiles. Il est exceptionnellement dangereux », a expliqué le policier Andrew Ashworth à la juge Sara Dodd.

« M. Leonard a exprimé son désir de quitter le pays car il pense que la police, le système judiciaire et le gouvernement de ce pays persécutent les pédophiles. »

« Il croit que, avec le temps, la pédophilie sera acceptée de la même manière que l’homosexualité aujourd’hui. »

« Il a exprimé le désir de déménager dans d’autres pays européens. Il a parlé des Pays-Bas, de la France, de l’Espagne et de l’Italie, car il pense qu’ils ont un âge de consentement dans l’adolescence. »

Quand Jason s’est fait demandé quel est l’âge minimum acceptable pour avoir des relations sexuelles selon lui, il a répondu: « Si un enfant est assez vieux pour parler, il est assez vieux pour avoir une relation sexuelle ».

L’avocat de Jason, Stuart Kaufman, a tenté de défendre son niveau de risque.

« M. Leonard a déclaré qu’il respecterait toujours les lois du pays où il se rend. Si l’âge du consentement est de 15 ans en Thaïlande, il se conformera à cette loi.[…] La seulechose qu’il ait jamais faite est de télécharger de la pornographie juvénile », a-t-il martelé.

La juge Sara Dodd s’est dite « profondément troublée » par l’attitude « alarmante » de Jason Leonard à l’égard de la pédophilie et elle a refusé de lui accorder sa liberté.

Continuer votre lecture

Suivant ➜

Être certain de voir nos publications


Facebook réduit considérablement la visibilité des pages à ses membres. Si vous souhaitez voir nos publications, rendez vous sur la page Et cliquez sur "Voir en premier"

Commentaires

commentaires